Ce que vous devez savoir sur le couteau de survie
couteau-de-survie-1.jpgcouteau-de-survie-2.jpgcouteau-de-survie-3.jpgcouteau-de-survie-4.jpgcouteau-de-survie-5.jpg

Couteau de survie pliant

Le point sur l’achat et la détention d’un couteau de survie pliant

Le couteau de survie pliant est vendu au grand public dans le cadre d’activités de loisirs dits « de plein air » qui sont principalement la chasse, la pêche, le camping sauvage, le trekking. Ce couteau, quelle que soit la taille de la lame, fait partie des armes de 6e catégorie c’est-à-dire la catégorie qui comprend toutes les armes blanches (et aussi certaines bombes lacrymogènes). La vente de ces armes donc de ce type de couteau est interdite aux mineurs. Un marchand sérieux et fiable exigera une preuve d’identité de la part de son client. Pour certains, c’est aussi un gage de fiabilité pour la qualité du matériel. D’autres marchands mentionnent la catégorie de l’arme sans exiger hélas, aucune preuve de la part de l’acheteur.

La vente du couteau de survie pliant est autorisée (aux personnes majeures), mais pas le port. Alors, se demandent de nombreuses personnes, pourquoi est-il en vente? À l’origine, les armes blanches et d’autres armes à l’exception des armes avec permis (de chasse) et des professionnels (de sécurité surtout) sont achetées par des collectionneurs. Ils ont le droit de collectionner les armes autorisées à la vente. Toutefois, les passionnés de ces loisirs de pleine nature et activités sportives transportent leurs couteaux avec eux ainsi que d’autres équipements de survie. Il y a peu de chance d’être contrôlé et même si c’est le cas, un groupe de campeurs par exemple, ne risque pas grand-chose, car la raison de porter sur eux un couteau de survie pliant est évidente. Ce n’est pas le cas de ceux qui portent sur eux le couteau dans des lieux où il n’est clairement d’aucune utilité c’est-à-dire, en ville. Le risque d’amende est alors bien plus élevé et selon les circonstances (notamment, l’âge, la taille de la lame, l’endroit du contrôle et les événements en cours par exemple, manifestation, bagarre, etc.) cette amende peut coûter très cher (jusqu’à plusieurs milliers d’euros).

Choisir son couteau de survie et éviter les ennuis

C’est ainsi qu’on appelle couramment les couteaux pour la survie pliant qui, lors d’une sortie en forêt ou en montagne, se révèlent d’une grande utilité. Ils peuvent tout couper et surtout le bois, mais aussi la viande ou le poisson fraîchement pêché. De plus, ils sont souvent munis d’un manche dans lequel on peut transporter plusieurs accessoires. L’accessoire type est une pierre à feu, pour pouvoir allumer un feu sans briquet ni allumettes. Ces manches en général peuvent se dévisser. Sur ce type de couteau, il y a une lame avec un côté cranté. Pour les loisirs de plein air et les excursions, on recommande aux novices un couteau pliable, car il est moins dangereux pour soi-même. Ceux qui ont un peu plus d’expérience peuvent opter pour un couteau non pliable, mais il est conseillé de se renseigner sur la robustesse de l’étui ainsi que sur le meilleur endroit pour porter son couteau de survie pliant sur soi. De nombreux baroudeurs portent néanmoins ce type de couteau dans leur sac et le sortent qu’une fois le campement installé.

Pour éviter les ennuis quand on transporte un couteau de survie pliant (une arme, peu importe la longueur de lame), on recommande de pratiquer le camping sauvage uniquement dans un espace autorisé, mais aussi de vérifier la réglementation sur le coupage du bois et l’allumage de feu. Les mineurs devront impérativement être accompagnés d’un adulte. Le fait de porter un justificatif d’appartenance à une association sportive n’a pas de valeur légale toutefois, c’est un atout en cas de contrôle. Un bon équipement, complet et semi-professionnel est un autre atout considérable.